News 08/11/2022

Deenova Days 2022 – Invitation

Deenova Days 2022: ne manquez pas l’occasion de rencontrer nos experts et découvrir les solutions mécatroniques Deenova, du 23 au 25 novembre à La Milesse! Pour permettre une bonne organisation et un accueil dans des conditions optimales, nous vous invitons à compléter le questionnaire ici.

Lire l’invitation originale.

 

Chers tous,

Venez découvrir l’intégralité de la gamme Deenova qui assure la gestion des médicaments en boucle fermée: sécurité, traçabilité et efficacité grâce à des solutions mécatroniques de haute performance avec une touche humaine.

Lors des Deenova Days, vous aurez l’opportunité de rencontrer toute l’équipe: les techniciens, les automaticiens, les informaticiens et la Direction. Une équipe passionnée, capable de comprendre et répondre de façon personnalisée au besoin de chaque client.

Certains centres hospitaliers vous feront part également de leurs expériences. Vous pourrez échanger avec les pharmaciens qui utilisent nos automates. Ils partageront avec vous leur savoir-faire et leurs projets.

L’expérience Deenova c’est maintenant, avec vous!

Ne manquez pas les Deenova Days du 23 au 25 novembre.

Pour permettre une bonne organisation et un accueil dans des conditions optimales, nous vous invitons à compléter le questionnaire ici.

Loïc Bessin,
Directeur Général Deenova France

 
News 07/11/2022

CHU de Nîmes: des piluliers sécurisés à vitesse grand v

Jean-Marie Kinowski, chef du pôle pharmacie du CHU de NÎMES, explique à santé-achat.info, journal électronique dédié à l’actualité des achats et à la logistique du monde sanitaire et médico-social, comment les solutions automatisées Deenova peuvent soulager le personnel du CHU de Nîmes dans leur quotidien.

Lire l’article original

Depuis quelques mois, le CHU de Nîmes confie la dispensation de ses lits de médecine à cinq robots de dernière génération capables de débiter chacun 50 piluliers l’heure. Une automatisation synonyme d’optimisation et de sécurisation qui, pour les pharmaciens appelés dès lors à des tâches plus valorisantes, sonne aussi comme une… délivrance.

© DR

Des centaines de références différentes destinées à des milliers de lits trois fois par jour! Au cœur des pharmacies à usage interne, les préparateurs s’activent, fabriquant les piluliers au plus près des prescriptions. Or, la tâche n’est pas seulement répétitive, source potentielle de troubles musculosquelettiques; elle peut aussi être génératrice de stress au regard des risques encourus.

Aussi au CHU de Nîmes, dont l’unité en question compte 40 pharmaciens et 50 préparateurs, cinq robots endossent progressivement l’ingrate mais essentielle fonction… «Une première à aussi grande échelle», se félicite le chef du pôle pharmacie, Jean-Marie Kinowski.

5 robots pour 1,8 million d’euros

Sur le papier, le principe paraît simple: «après avoir, par découpe, transformé les plaquettes de médicaments en doses unitaires et stocké celles-ci par références produits, l’automate va – de manière totalement autonome – délivrer un à un ces comprimés dans les cases d’un pilulier sur la base des prescriptions informatisées validées par le pharmacien. Il ne reste plus alors qu’à récupérer ledit pilulier, étiqueté au nom du patient», décrit le professionnel.

Dr Jean-Marie Kinowski ©DR

La réalité du process s’avère toutefois un peu plus complexe: «bien que 70 % des plaquettes disposent désormais d’alvéoles caractérisées (nom de la molécule, numéro de lot, date de péremption…), près d’une référence sur trois reste non identifiable une fois découpée d’où l’importance d’un robot capable, selon les situations, soit de procéder en dose unitaire, soit d’individualiser les comprimés dans des sachets imprimés», explique-t-il. C’est le cas des machines récemment achetées par le CHU nîmois, pour un investissement total de 1,8 million d’euros.

250 piluliers l’heure

En retour, l’efficacité est sans commune mesure avec la préparation manuelle: alimenté par trois grandes armoires de stockage de médicaments, le rendement à terme s’établit à 50 piluliers de 10 comprimés chacun en moyenne, par robot et par heure, soit 250 piluliers horaires délivrés pour l’ensemble de la chaîne de production automatisée. «Avec 300 références formant 95 % des prescriptions et chargées pour 3 jours de fonctionnement, les 1 600 lits de médecine du CHU seront ainsi, demain, approvisionnés en un temps record, un robot exécutant seul le travail d’une douzaine d’équivalents temps plein», s’enthousiasme Jean-Marie Kinowski.

© DR

À ce formidable gain de productivité s’adjoignent par ailleurs une traçabilité et une sécurisation inégalables: «découper 50 000 doses par jour n’est pas sans risque d’oubli ou de confusion, autant d’erreurs qu’un robot ne commettra jamais», assure le pharmacien qui la garantit donc: «c’est ici l’assurance du bon médicament au bon dosage et au bon moment», avec même des ajustements en temps réel possibles dans le cadre d’une télésurveillance des doses produites.

Libérés, recentrés

Mais les atouts de la dynamique ne se limitent pas à l’optimisation et à la sécurisation de la délivrance individuelle nominative (DIN). La dynamique de robotisation rime aussi avec l’ambition d’une plus grande valorisation du travail pour tous les pharmaciens et préparateurs jusqu’alors assignés à la fastidieuse mission: «au terme du déploiement, une quinzaine d’entre eux seront réorientés ou recentrés sur des activités cliniques nettement plus intéressantes, c’est-à-dire auprès des soignants et des patients», rapporte le praticien hospitalier. Une dernière raison, s’il en était besoin, de laisser décidément l’automate prendre la main.

News 07/09/2022

Deenova Days 2022

Les Deenova Days reviennent les 23,24 et 25 Novembre en France. Notre équipe vous fera découvrir les meilleures solutions en sécurité mécatronique. Ne manquez pas cette édition 2022.  Merci de vous inscrire en cliquant sur le lien.

 

Chers tous,
Après le grand succès de l’année dernière, les journées portes ouvertes Deenova reviennent en Novembre 2022.

Pour innover, il faut anticiper les besoins.
Pour garantir la meilleure technologie, il faut connaître les utilisateurs.
Pour créer la confiance, il faut se regarder dans les yeux.
Pour atteindre de grands objectifs, il faut travailler ensemble.

Deenova vous invite à découvrir sa gamme et ses dernières innovations, avec des démonstrations en direct et des techniciens prêts à répondre à vos questions.  Mais aussi à partager vos projets et échanger avec les utilisateurs sur les défis à résoudre.
Car chez Deenova, la robotique et l’humain se rejoignent pour former ce que nous appelons la “robotique sensible”.

Venez vivre l’expérience des Deenova Days du 23 au 25 novembre.

Pour permettre une bonne organisation et un accueil dans des conditions optimales, nous vous invitons à compléter le questionnaire ici.

Loïc Bessin,
Directeur Général Deenova France

News 26/07/2022

Deenova continue à battre des records de croissance de marché en France, comme en attestent les quatre nouveaux contrats octroyés par d’éminents hôpitaux français

MILAN–(BUSINESS WIRE)–Poursuivant son irrésistible ascension sur le marché français, Deenova annonce avoir conclu quatre nouveaux contrats portant sur son innovante et inégalable série D3. Trois robots AIDE Pick et deux robots AIDE Cut, les dernières solutions novatrices de Deenova dans la gamme D3, ont été plébiscités par le Centre hospitalier de Bagnères de Bigorre en remportant le très concurrentiel appel d’offres UniHA. En parallèle, Deenova annonce de nouveaux contrats RESAH portant sur son robot ACCED, leader du marché et disponible depuis un certain temps, avec l’hôpital universitaire de Saint-Étienne et le Centre hospitalier intercommunal de Poissy – Saint-Germain-en-Laye. Enfin, le Centre hospitalier de Tourcoing, un client existant de Deenova ayant opté pour ses systèmes ACCED et ASTUS, réitère sa confiance dans les solutions D3 de la société en commandant 20 armoires sécurisées ASTUS supplémentaires par le biais de l’appel d’offres UniHA.

Loïc Bessin, directeur général de Deenova France, a déclaré: “Grâce à ces nouveaux contrats, nous avons passé la barre des 100 solutions d’automatisation pharmaceutique pour hôpitaux en France, réparties dans plus de 40 établissements de soins de santé, ce qui fait de Deenova la société numéro 1 incontestée en France, dont les solutions sont à la fois référencées par l’UniHA et le RESAH.”

Et Christophe Jaffuel, directeur commercial de Deenova, d’ajouter: “Avoir remporté ces appels d’offres il y a peu est extrêmement important pour nous. Cela ne confirme pas seulement notre domination en termes de parts de marché en France, avec une troisième année consécutive de très forte croissance, mais aussi l’acceptation rapide de notre gamme de produits modulaire AIDE récemment commercialisée, ainsi que la solidité de nos partenariats avec le RESAH et l’UniHA. Une tendance positive, que nous nous attendons à voir perdurer.”

Le Centre hospitalier de Bagnères de Bigorre est un établissement pyrénéen certifié par la HAS et proposant divers services tels que la revalidation fonctionnelle, la médecine générale, les soins de suite et de réadaptation (SSR) gériatriques, les soins de longue durée (SLD), la radiologie et la pédagogie thérapeutique, ainsi qu’une maison de soins et de repos.

L’hôpital universitaire de Saint-Étienne est situé au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses activités sont organisées autour de 16 pôles et 68 services. L’hôpital compte 1920 lits répartis sur trois sites principaux. Chaque année, 8 350 professionnels y prennent soin de plus de 170 000 patients hospitalisés ou participant à des séances spécifiques et de plus de 500 000 patients lors de consultations.

Le Centre hospitalier intercommunal de Poissy – Saint-Germain-en-Laye fait partie du Groupement hospitalier de territoire des Yvelines Nord et est un établissement public de référence en matière de soins, d’enseignement et de recherche. Il possède des pôles d’activité spécialisés offrant une qualité de soins et de sécurité certifiée par la HAS.

Le Centre hospitalier de Tourcoing est un hôpital régional de 780 lits situé au nord-est de la métropole européenne de Lille. Il fait partie du groupe GHT Lille Métropole Flandre Intérieure et dessert une zone comprenant 230 municipalités et une population de 1,5 million d’habitants. Plus de 2 000 professionnels y collaborent pour prodiguer des soins aux patients.

Depuis 2004, Deenova est l’incontournable fournisseur de premier plan de solutions mécatroniques pour la traçabilité en circuit fermé des médicaments et des dispositifs médicaux basés sur la RFID dans le secteur des soins de santé.

Deenova et ses solutions uniques, brevetées et entièrement intégrées allègent la pression croissante à laquelle font face les professionnels des soins de santé pour accroître la sécurité des patients, réduire les erreurs de traitement, les quantités de déchets et les détournements de substances contrôlées, maîtriser les coûts et diminuer l’écart entre l’augmentation du nombre de patients/de l’acuité de leurs besoins et la pénurie de personnel de santé.

Deenova garantit la simplification de l’ensemble des processus liés à la gestion des médicaments et des dispositifs médicaux implantables/jetables, avec une économie de coûts attendue entre 15 et 25 %.

News 26/07/2022

Deenova France s’ouvre aux pharmacies de ville

Dans l’article d’Olivier Hamard pour Le Journal des Entreprises, les perspectives d’avenir de Deenova France à travers les propos du directeur général Loїc Bessin, qui ouvre aux pharmacies de ville.

News 11/07/2022

Deenova poursuit sa série d’innovations avec la présentation officielle de son robot de prochaine génération ALL-IN-1 pour le reconditionnement, en doses unitaires, de l’ensemble des formes de médicaments

MILAN–(BUSINESS WIRE)–Suite à ses annonces précédentes en mars 2022, pour la sortie des trois nouveaux ajouts innovants à sa gamme de produits D3 primés de solutions mécatroniques, Deenova continue de consolider son leadership technologique dans le domaine de l’automatisation pharmaceutique. La société a annoncé aujourd’hui le lancement de son robot de deuxième génération ALL-IN-1, capable de reconditionner automatiquement en doses unitaires l’ensemble des formes de médicaments: solides et liquides administrés par voie orale, comme les ampoules, seringues, flacons et tout type de sachets et suppositoires.

La toute dernière génération de ce robot de reconditionnement novateur, entièrement automatisé, a été conçue pour garantir l’efficacité et la fluidité inégalée de son prédécesseur, tout en améliorant sa polyvalence et sa fiabilité grâce aux mouvements optimisés du bras robotique.

En tenant compte de l’opérateur et pour une expérience client inégalée, une attention toute particulière a été apportée aux aspects fonctionnels de la technologie, notamment pour améliorer le système de vision à l’aide de nouvelles fonctionnalités IA, en réduisant le niveau sonore général, améliorant l’ergonomie et développant une interface utilisateur intuitive, parfaitement conforme à la vision de Deenova en matière de robotique à haute sensibilité : une technologie en contact avec l’aspect humain, dans le cadre d’une relation d’assistance éprouvée, partout et à tout moment.

Fulvio Rudello, chef de l’exploitation chez Deenova: « Je suis particulièrement enthousiaste que notre nouveau robot ALL-IN-1 ait passé avec succès l’ensemble des tests de validation d’usine, et soit désormais entièrement opérationnel au sein du laboratoire central des doses unitaires de Deenova, situé près de Piacenza, qui dessert 22 sites hospitaliers en Italie, avec plus de 6 millions de doses unitaires produites par an. Il s’agit là de la première étape d’un processus de modernisation à grande échelle de notre installation, qui sera suivi du remplacement progressif des équipements existants, à commencer par la mise en œuvre au premier trimestre 2023 du nouveau D3 AIDE Cut, la toute dernière solution mécatronique modulaire de Deenova pour le reconditionnement, en doses unitaires, des médicaments solides administrés par voie orale. »

« Notre taux de 100% de rétention client en Italie, après plus de 15 années d’activité, » explique Christophe Jaffuel, directeur commercial chez Deenova, « nous motive pour définir sans relâche de nouvelles normes de performance et d’expérience client. Ce nouveau robot ALL-IN-1, entièrement opérationnel, dans nos installations, est une formidable prémisse pour nos futures installations innovantes au Royaume-Uni et en Allemagne. »

Depuis 2004, Deenova est le fournisseur incontesté de solutions mécatroniques pour médicaments en circuit fermé, et pour la traçabilité des dispositifs médicaux basés sur la technologie RFID dans le secteur de la santé. Deenova et ses solutions brevetées uniques et entièrement intégrées allègent les pressions croissantes imposées par les professionnels de santé pour améliorer la sécurité du patient, réduire les erreurs thérapeutiques, minimiser les déchets et le détournement de substances contrôlées, contenir les coûts et diminuer l’écart entre l’augmentation du nombre/du niveau d’urgence des patients et la pénurie de personnel médical. Deenova garantit la simplification de l’ensemble des processus liés à la gestion des médicaments et des dispositifs médicaux implantables/jetables, avec une réduction des coûts estimée entre 15% et 25%.

News 23/06/2022

Visite de la Pharmacie et de l’Unité de préparation de Médicaments et de technologies pharmaceutiques (UPM)

Le CHU de Nîmes a présenté les récentes acquisitions de robots piluliers Deenova et les dernières innovations en matière de production de médicaments.

Lire l’article original

À l’occasion de la visite de la Pharmacie et de l’Unité de préparation de Médicaments et de technologies pharmaceutiques (UPM), le Dr Jean-Marie Kinowski, chef du service Pharmacie et Vice-président de la Commission médicale d’établissement du CHU de Nîmes, a présenté les récentes acquisitions de robots piluliers ainsi que les dernières innovations en matière de production du médicament.

Accompagné de Nicolas Best, Directeur général du CHU de Nîmes et du Pr Michel Prudhomme, Président de la Commission médicale d’établissement, le Dr Jean-Marie Kinowski a présenté à la presse ce vendredi 17 juin 2022 les cinq nouveaux robots piluliers, qui permettent de sécuriser le circuit et la traçabilité des médicaments.

Avec une préparation actuelle de 200 piluliers par jour, cette technologie de pointe, armée de deux bras mécaniques qui découpent les plaquettes de cachets et les déposent dans le pilulier, « montera jusqu’à 1600 d’ici septembre » a indiqué le Dr Jean-Marie Kinowski.

Autre innovation présentée ce jour-là par le Dr Ian Soulairol, Responsable de l’Unité Fonctionnelle Préparations, Contrôles et Essais Cliniques : l’Unité de préparation de Médicaments et de technologies pharmaceutiques (UPM). Grâce à un investissement de 1 M€, le CHU s’est doté d’une presse à médicaments, permettant la préparation in situ de comprimés. « Ici, on peut réaliser des placebos, c’est un marché énorme » s’est enthousiasmé Nicolas Best.

Dernière révolution nîmoise, Carémeau devient le premier CHU à s’équiper d’une imprimante 3D pour éditer des médicaments. Précurseur dans ce domaine, le CHU de Nîmes démontre, grâce à ses incroyables innovations, son énorme potentiel de développement.

News 20/06/2022

Au CHU de Nîmes, les piluliers sont entre les mains de Deenova, un robot

Réduire les erreurs, limiter le gaspillage et optimiser le temps de travail du personnel de santé. Le Réveil du Midi relate l’entrée au CHU de Nîmes des robots Deenova pour préparer automatiquement les piluliers et les bénéfices qui en découlent.

Lire l’article original

Vendredi dernier, le directeur du CHU de Nîmes Nicolas Best présentait la petite nouveauté installée il y a deux semaines, au sein de la pharmacie interne à l’établissement… Désormais, les piluliers utilisés pour administrer les traitements aux patients, sont assurés par un processus 100% automatisé.

Ce ne sont plus les petites mains du pharmacien mais bien celles du robot, qui rempliront désormais les piluliers du CHU de Nîmes. Le principe est simple, à l’aide de son bras, Deenova (le robot), prépare les boîtes, extrait le comprimé de son emballage et le place dans le pilulier. Une fois complété, il ne reste à l’infirmier(e) ou au pharmacien(ne) qu’à récupérer le pilulier prêt à l’emploi.

piluliers_chudenimes_pharmacieinterne_deenova_chaineautomatisee_reveildumidi_1.jpg

Une pharmacienne récupère les boites de piluliers prêtes à l’emploi. © G. Ohan-Tchelebian

L’ensemble de la chaîne est robotisée et ne nécessite plus d’intervention humaine si ce n’est résiduelle, ou en cas de contrôle. Encore à l’étape de démarrage, les contrôles sont réalisés régulièrement.

5 robots pour un montant d’1,3 Million d’euros

60m2 auront suffi à installer ces 5 robots. Pour le moment, la capacité réalisée par les robots assure le remplissage des piluliers pour 400 lits, ils prévoient d’en assurer 1600 lits d’ici septembre 2022.

Quand on pose la question de ce qu’il adviendra du personnel de santé chargé initialement de ces tâches répétitives, le pharmacien explique que leur remplacement par le robot leur est bénéfique : « Il n’est pas possible d’embaucher du personnel non formé même pour remplir des piluliers, les robots vont permettre à une vingtaine de pharmaciens d’être libérés d’un travail pas tout à fait passionnant et à haut risque, pour être redéployés sur des services de soins » explique Jean-Marie Kinowski, pharmacien au CHU de Nîmes.

deenova_piluliers_chudenimes_robots_chaineautomatisee_reveildumidi_1.jpg

Jean-Marie Kinowski, pharmacien au CHU de Nîmes, présente Deenova, une chaîne 100% robotisée qui assure la préparation des piluliers © G. Ohan-Tchelebian

 Autre avantage, le gain de temps. Avec Deenova, c’est 50 piluliers par heure, et par robot. Au total, 250 piluliers préparés en une heure par les 5 robots. Inutile de préciser qu’en termes d’efficacité, à l’échelle humaine, on est loin du compte. L’augmentation du volume de production en un temps réduit est considérable.

Le circuit du médicament sécurisé

La préparation se fait au jour le jour, moyen d’éviter une erreur d’administration en cas de changement de service d’un patient. Exemple, si un patient est transféré dans la journée, on attendra la visite, ou la contre-visite du soir une fois installé dans sa nouvelle chambre pour préparer le pilulier du lendemain. Pas de pilulier à la semaine donc.

La grande avancée qui met tout le monde d’accord, concerne les doses unitaires. Parfois les doses ne sont pas inscrites sur le comprimé mais sur l’emballage, donc une fois sorti, difficile en cas d’oubli de se rappeler de quel comprimé il s’agit, « les gellules blanches se ressemblent toutes ». Le robot lui n’oublie pas. Suppression du risque d’erreur, et fini le gaspillage. Le bon médicament, au bon patient, au bon moment.

News 20/06/2022

Le succès remarquable et continu de Deenova en France s’étend aux départements français d’outre-mer avec un nouvel appel d’offres remporté à Mayotte ainsi que des contrats commerciaux auprès du GHPSO et de l’INI

MILAN–(BUSINESS WIRE)–Deenova annonce aujourd’hui la consolidation de sa position sur le marché français avec un nouvel appel d’offres lancé par UniHA remporté pour ses solutions mécatroniques D3 ACCED auprès du Centre Hospitalier de Mayotte dans les départements français d’outre-mer. Deenova annonce également avoir remporté un nouvel appel d’offres auprès du GHPSO Creil & Senlis, toujours pour ses robots mécatroniques D3 ACCED leaders sur le marché, grâce à son partenariat avec un autre groupement d’intérêt public de premier plan, le RESAH. Par ailleurs, Deenova a le plaisir d’annoncer la poursuite des ventes de ses armoires ASTUS et de ses solutions D3 ACCED uniques à un client existant de Deenova, l’Institution nationale des Invalides à Paris, toujours grâce au partenariat avec UniHA.

Loïc Bessin, directeur général de Deenova en France déclare : « Combiner de nouveaux contrats commerciaux remportés auprès du Centre Hospitalier de Mayotte et du GHPSO Creil & Senlis pour nos solutions mécatroniques D3 ACCED, tout en gagnant la confiance d’anciens clients ASTUS de Deenova grâce à des ventes supplémentaires comme celles effectuées à l’Institution nationale des Invalides, est une preuve concrète du succès sans précédent de Deenova France dans notre secteur et démontre sans aucun doute le niveau élevé de satisfaction parmi notre clientèle française. »

Christophe Jaffuel, directeur commercial de Deenova, ajoute : « Cette expansion au-delà du continent européen correspond à une nouvelle étape pour Deenova et fournit une motivation supplémentaire à nos équipes commerciales. Je suis très reconnaissant pour la contribution annuelle importante qu’apportent les appels d’offres pluriannuels en cours d’UniHA et de RESAH à Deenova en France et maintenant au-delà, renouvelant leur engagement passé envers les solutions leaders du marché de dose unitaire de Deenova. Je suis également impatient de poursuivre ce partenariat de premier plan avec UniHA et le RESAH. »

Le Centre Hospitalier de Mayotte, établissement public de santé disposant 543 lits, est le seul hôpital du département d’outre-mer de Mayotte. Mayotte est située au nord du canal du Mozambique, dans l’océan Indien, au large des côtes du sud-est de l’Afrique. L’hôpital assure aussi bien les soins hospitaliers qu’ambulatoires et dispose de quatre centres de soins et d’accouchement délocalisés (Nord, Centre, Sud et Petite-Terre) de niveau intermédiaire, assurant les consultations généralistes et une permanence médicale 24h/24 et 7j/7.

Le GHPSO Creil & Senlis, situé à seulement 30 minutes de l’aéroport de Paris-CDG, offre un Service d’Accueil des Urgences adultes, pédiatrique et gynéco-obstétrique complet. Il dispose de 584 lits d’hospitalisation complète, de 46 places d’hospitalisation de jour, de 21 postes d’hémodialyse, et propose d’autre part des Soins de Suite et Réadaptation (SSR) avec 32 lits, un hébergement de 73 lits d’Unité de Soins Longue Durée (USLD), 90 lits d’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) et 12 places d’accueil de jour Alzheimer, soit un total pour l’établissement de 858 lits et places. L’unité de SMUR (Service Mobile d’Urgences et de Réanimation) intervient à la demande du SAMU de l’Oise.

L’Institution nationale des Invalides est placée sous la tutelle du ministère de la Défense et des Anciens combattants. L’établissement a pour mission d’accueillir les anciens combattants victimes de handicaps lourds du fait des blessures de guerre. Elle regroupe trois centres complémentaires : le centre des pensionnés, le centre de rééducation post-traumatique et le centre d’études et de recherches sur les équipements pour handicapés. L’Institution compte 91 chambres individuelles entièrement équipées pour les patients de l’agglomération parisienne.

UniHA, Union des Hôpitaux pour les Achats, est une coopérative d’acheteurs hospitaliers publics français créée en 2005 par les hospitaliers eux-mêmes (32 CHU et 20 CH). En 2022, 1 065 établissements hospitaliers ont rejoint la coopérative UniHA, dont 115 GHT ayant réalisé 5,6 milliards d’euros d’achats groupés en 2021. UniHA est l’un des principaux acheteurs européens dans le domaine de la santé et l’un des premiers acheteurs nationaux, tous secteurs d’activité confondus. L’enjeu essentiel est d’apporter aux concitoyens les meilleurs traitements disponibles, de décliner un service hospitalier de haute qualité, et de préserver un égal accès aux soins.

Le RESAH est un groupement d’intérêt public (GIP) dont l’objectif est d’appuyer la mutualisation et la professionnalisation des achats du secteur de la santé, public et privé non lucratif. Le groupement a été créé en 2007 pour appuyer, en collaboration avec la plateforme Achat-Hôpital, la mutualisation des achats hospitaliers en région Ile-de-France.

Deenova est le chef de file incontesté des solutions mécatroniques (robotique et automatisation) pour la traçabilité en circuit fermé des médicaments et des dispositifs médicaux basés sur la RFID dans le secteur des soins de santé, à tout moment et en tout lieu. Les solutions uniques, brevetées et entièrement intégrées de Deenova contribuent, et contribueront de plus en plus, à alléger la pression croissante à laquelle font face les professionnels de santé, à la fois pour améliorer la sécurité des patients, réduire les erreurs de traitement, les quantités de déchets et le détournement de substances contrôlées, contenir les coûts et réduire l’écart entre l’augmentation de l’activité/du nombre de patients et la pénurie de personnel soignant. Deenova garantit la simplification de tous les processus liés à la gestion des médicaments et des dispositifs médicaux implantables et jetables, avec des économies de coûts attendues comprises entre 15 et 25 %. Veuillez consulter le site www.deenova.com pour de plus amples renseignements sur ses solutions innovantes.

News 17/06/2022

NÎMES Un robot de fabrication et de distribution personnalisée des médicaments au CHU

Le magazine ObjectifGard décrit les solutions mécatroniques innovantes de Deenova installées au CHU de Nîmes.

Lire l’article original

Le CHU de Nîmes dévoile, vendredi 17 juin, son nouveau robot de préparation de piluliers individualisés pour ses patients.

C’est l’une des tout premières pharmacies de centre hospitalier de France à s’équiper de cet impressionnante technologie d’un coût de 1,6 M€. L’ensemble se compose ainsi de trois grandes armoires de stockage de médicaments alimentant cinq machines de préparation, de fabrication et de distribution de piluliers personnalisés pour les besoins de chaque patient. « Livré fin décembre, cet équipement sert aujourd’hui environ 200 lits du CHU et d’ici septembre plus de 600 lits dans tous les services de médecine de l’hôpital », décrit le chef du pôle pharmacie, Jean-Marie Kinowski.

Concrètement, une fois que les prescriptions sont validées par les pharmaciens, le préparateur lance la console, et le robot prépare les comprimés correspondants et remplit les piluliers des patients concernés. La cadence des cinq machines peut atteindre 250 piluliers par heure, sans erreur. « L’objectif principal de cet investissement est de sécuriser le circuit en donnant le bon médicament au bon patient, avec une traçabilité parfaite, et d’éviter les erreurs de préparation manuelle », reprend le docteur en pharmacie. En conséquence, une vingtaine de préparateur en pharmacie sur les cinquante employés au CHU de Nîmes ont également été répartis sur des postes plus opérationnels, auprès des infirmières dans les services de soin.

Le nouveau robot de fabrication et de distribution de médicaments du CHU de Nîmes (Photo : PH)